Crypto Scam

Honeypot et autre Rugpull, tout savoir

Avec la démocratisation de la crypto, les esprits mal intentionnés ne manquent pas d’ingéniosité pour subtiliser vos précieux cryptoactifs.

Dans cet article nous allons voir les principaux moyens utilisés par les scammeurs pour faire main basses sur vos cryptos et autres NFT.

Le Honeypot: un token invendable

Comme indiqué, il s’agit d’un token que vous pouvez acheter sur les plateformes décentralisées comme pancakeswap ou sushiswap, mais que vous ne pouvez pas vendre. Généralement, il s’agit d’une ruse qui est vite repérée. L’arnaque joue sur le fait que plus ont achète tôt un nouveau token, plus on a des chances d’avoir un multiple intéressant. Dans le cas d’un honeypot (pôt de miel en français), le multiple est de zéro.

Une variante est le delay honeypot où le développeur décide à un moment de ne plus permettre la vente du token. Il s’agit là d’un comportement encore plus pernicieux puisque le développeur avance à visage masqué.

Le Rug: un comportement malhonnête de l’équipe du projet

Ici, l’équipe qui concentre une partie importante de la supply (généralement supérieure à 3%), décide de vendre l’entièreté de ses tokens, laissant mourrir le projet après avoir fait pump le prix des tokens. L’équipe peut également écouler ses tokens doucement dans le temps de manière plus sournoise. Il est très important d’analyser le tokenomics du projet et notamment la période de vesting de l’équipe avant d’investir.

Le RugPool: disparition de la liquidité

Dans le cas d’un Rug Pool, le développeur qui aura attendu que les investisseurs soient suffisamment investis, va retirer le pool de liquidité. Le token meurt alors instantanément avec son projet, laissant les investisseurs dans le plus grand désarroi. Pour se protéger, deux solutions:

  • soit, ne jamais rentrer dans un projet où l’équipe n’est pas publique, il n’y a pas eu d’audit externe etc…
  • soit sortir du projet assez tôt, avant que la liquidité ne disparaisse, ce qui est de loin l’option la plus hasardeuse.

Le High Tax: attention aux frais

Lors d’un scam dit “High Tax”, un pourcentage de tax est si élevé que vous ne récupérer que très peu de token par rapport au prix indiqué. Il s’agit d’un manière détourné de vous subtiliser vos tokens servant à payer les frais de transaction. Le meilleur moyen de ne pas se faire avoir est de faire un achat “essai” avec une toute petite somme, de façon à contrôler que les fees ne soit pas abusifs.

Les faux liens: est-ce le bon contrat?

Dans le cas de nouveaux tokens, il est facile pour un escroc de reproduire les attributs du contrat (nom, blockchaine etc…). Ainsi, l’investisseur peut se faire berner et envoyer ses tokens acheteurs sur un contrat qui ne renverra aucun nouveau token (ou des faux tokens). C’est une sorte de phishing crypto. Pour s’en prémunir, il faudra bien vérifier le contrat sur des sites comme coinmarketcap ou sur le site officiel du projet en question avant de faire quelque transaction que ce soit.